Comment fait-on pour improviser ?

Cette question, “Comment fait-on pour improviser” que l’on m’a posée bien des fois est peut-être la seule à laquelle on ne peut donner de réponse.

Ou alors…il y a des centaines de réponses.

  • Improviser, c’est de la composition instantanée ?
    –  Oui peut-être sinon que, comme dans une dissertation, le thème est imposé.
    –  Le style est imposé par les musiciens qui vous entourent et le groupe au  sein duquel vous vous jouez.
    –  La grille harmonique est imposée par le compositeur du morceau.
    –  On se doit de respecter le style. Les mélanges sont souvent imbuvables.
  • On joue donc un peu n’importe quoi  ?
    Il y a plusieurs cas de figure:
    Si l’on est seul dans la pièce  où l’on travaille on peut en effet jouer n’importe quoi.
    Sur scène c’est tout autre chose on doit créer l’émotion, offrir au public ce qu’il est venu chercher. 
    Un chorus doit être construit dans sa structure pour susciter de l’intérêt et une adhésion totale. Lorsque ces paramètres sont en place, on peut laisser la bride sur le cou de son imagination. Mais attention ! Il n’y a pas de  possibilité de rature ni de retour arrière. l’imagination doit être servie par une technique suffisante et une base de données musicale aussi riche que possible…
  • Les musiciens par nature, donnent plus facilement leurs coins de pêche ou de champignons plutôt que les petits trucs, hormis leur don et  leur talent, qui leur ont permis de se hisser au niveau des meilleurs.
    Bien sûr ces petits trucs ne suffisent pas mais facilitent beaucoup la progression du musicien. Ce sont en somme des catalyseurs qui n’interviennent pas dans la réaction, mais la facilitent.
    Le reste consiste en un travail acharné.
    “Le talent sans travail n’est qu’une sale manie”  (Georges Brassens)
  • Le travail pour improviser, c’est mettre en place dans sa tête et dans ses doigts, des dizaines, des centaines des milliers d’algorithmes qui vont s’adapter et se combiner ensemble pour suivre l’émotion du musicien et la faire partager à son public.
  • C’est le contraire du “cliché” appris par cœur, comme ont tendance à faire les musiciens qui choisissent la facilité.
  • A suivre…………..N’hésitez pas à apporter votre savoir votre expérience ou  votre curiosité, même inexpérimentée….! 

Une réponse sur “Comment fait-on pour improviser ?”

  1. Juste une citation de Saint Exupéry :
    “La perfection est atteinte, non pas quand il n’y a plus rien à rajouter mais il n’y a plus rien à retirer.”
    Dans l’impro en musique beaucoup de musicos auraient tendance à oublier cette vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *